Quelles sont les origines du Maine Coon ?

Les origines du chat Maine Coon, techniquement appelé Felis silvestris catus, se perd depuis la nuit des temps. Nous allons aujourd’hui dévoiler les arguments de plusieurs légendes qui, enveloppées d’un halo mystérieux, situent sur le continent américain les premiers spécimens de ce beau félin, à l’aspect sauvage et au regard captivant.

Les origines du Maine Coon

Voyons quelles sont les particularités les plus remarquables du Maine Coon :

    – Ce chat possède un squelette solide et une grande musculature

    – Considéré bien sûr comme le plus grand félin domestique

    – A savoir qu’il possède une longue queue, des oreilles pointues et une tête légèrement carrée

    – Il est réputé pour sa capacité à chasser ses proies

    – Ceux qui vivent avec lui le décrivent comme joueur, affectueux, sociable et doux

    – Ces félins sont très appréciés des éleveurs pour leur grande beauté et leur style

    – Ils se distinguent en incarnant l’une des races les plus populaires dans les expositions

    – Leur poids moyen varie de 4 à 9 kg

    – Les mâles peuvent peser jusqu’à 11 kg et les femelles jusqu’à 7 kg

Quelle que soit leur origine, ce qui est clair, c’est qu’il s’agit d’un magnifique félin doté de qualités exceptionnelles pour vivre avec les humains

Quelques légendes sur les origines du Maine Coon

En regardant sur Wikipedia, on peut lire que le Maine Coon, ou Coon du Maine, est une race de chat domestique originaire des États-Unis.

A ce stade, nous situons l’origine de la race dans l’état du Maine, dans le nord-est des Etats-Unis d’Amérique.

Mais la question de son origine est compliquée par l’existence de plusieurs théories différentes sur le sujet : celle des Vikings, celle de la reine Marie-Antoinette, celle du marin Tom Coon et celle du croisement avec des ratons laveurs.

A- Descendance viking

Cette théorie est soutenue par la version historique qui désigne les Vikings comme les pionniers ayant atteint le Nouveau Continent.

On pense que vers le 11e siècle, les marins norvégiens transportaient des chats des forêts norvégiennes à poils très longs dans les cales de leurs longs navires, ou drakkars, par superstition et pour se débarrasser des rats qui mangeaient le grain.

Ce courant de recherche suggère que, lors des incursions en Amérique, il est possible que certains des grands chats nordiques poilus se soient accouplés avec les chats sauvages indigènes américains et que, de ce croisement, soient nés les félins que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Maine Coon.

B- Les chats de la reine Marie-Antoinette

Une histoire populaire raconte qu’en 1793, Marie-Antoinette, archiduchesse d’Autriche et reine consort de France et de Navarre, dans sa tentative d’échapper à son pays, en raison de la Révolution française, s’est embarquée pour le nouveau continent, sur le bateau dont le capitaine était Samuel Clough, de Wiscasset, dans le Maine.

On raconte qu’en plus de ses nombreux bagages composés d’objets d’art précieux, de meubles, de vaisselle et de couverts, il transportait six chats à poils longs.

Ces chats étaient de la race angora turque, qui était très prisée par les rois de l’époque.

Marie-Antoinette n’a pas atteint la destination prévue, mais ses chats l’ont fait, et ils ont atterri en toute sécurité à Wiscasset, dans le Maine.

Selon cette version, une fois à terre, les chats de Marie-Antoinette ont été mélangés avec les félins indigènes américains et de ce croisement est née la race Maine Coon.

C- Les chats du marin Tom Coon

Une autre histoire lie l’origine du Maine Coon à Tom Coon, un capitaine anglais et amateur de chats.

Ce marin aimait emporter une grande variété de chats à bord, comme amulette, car il associait la chance du navire à la compagnie de ces animaux.

Lors de ses escales en Grande-Bretagne, les chats du capitaine se sont croisés avec les races très prisées que sont le persan et l’angora.

La légende veut que, suite à ce croisement, de nouveaux félins soient nés, qui furent appelés chats de Coon, en l’honneur du nom du marin.

D- Le croisement avec le raton laveur.

Une autre tradition veut que le Maine Coon soit le résultat du croisement d’un chat sauvage avec un raton laveur.

Le fait que tous deux aient une queue annelée est une preuve en faveur de cette croyance. Toutefois, cela ne semble pas suffire à justifier cette légende pittoresque.

Biologiquement, un tel croisement n’est pas possible, car il s’agit d’animaux d’espèces différentes, avec des gènes et des chromosomes différents.

Pourtant, la légende a transcendé, peut-être en raison d’une inspiration linguistique… Le nom Maine Coon fait référence au mot « raton laveur » ; et Maine est associé au lieu d’origine (l’État du Maine, aux États-Unis).

En conclusion

Comme nous le savons, une légende n’est rien d’autre que la narration de faits supposés qui se transmettent de génération en génération.

Par conséquent, tout reste du domaine des hypothèses et des croyances personnelles.

Certains considéreront une légende comme plus raisonnable qu’une autre. Cependant, la seule certitude que nous ayons est que, d’une manière ou d’une autre, notre félin s’est installé aux États-Unis. Depuis, il est devenu la magnifique race indigène que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Maine Coon.

 

Pour retrouver tous nos articles, cliquez ici

Please follow and like us: