L’entente entre plusieurs chats

Il est impossible d’estimer dans quelle mesure une paire ou un groupe de chats en particulier se tolérera. Certains chats sont exceptionnellement territoriaux et ne s’habitueront jamais à partager leur maison.

Toutefois, de nombreux problèmes d’agressivité entre chats peuvent être résolus avec succès. Pour ce faire, vous pouvez avoir besoin de l’aide de votre vétérinaire et d’un spécialiste du comportement animal qui connaît bien le comportement des chats. Les chats ayant des problèmes d’agressivité peuvent ne jamais être les meilleurs amis, mais peuvent toutefois apprendre à se tolérer mutuellement avec un minimum de conflits. Travailler sur les problèmes d’agressivité entre les chats vous demandera du temps et de l’engagement. N’abandonnez pas sans consulter les experts appropriés.

Les types de comportements agressifs courants

  • Agression territoriale

Les chats sont très territoriaux, bien plus que les chiens. Une agression territoriale se produit lorsqu’un chat a le sentiment que son territoire a été envahi par un intrus. Selon l’endroit où votre chat passe son temps, il peut considérer tout votre quartier comme son territoire. Les chats femelles peuvent être tout aussi territoriales que les mâles.

  • Agression entre mâles

Les chats mâles adultes ont normalement tendance à menacer les autres mâles, et parfois à se battre avec eux. Ces comportements peuvent se manifester sous la forme de défis sexuels envers une femelle, ou pour atteindre une position relativement élevée dans la hiérarchie de domination sociale peu organisée des chats. Ce type d’agression implique une posture corporelle très ritualisée, des traques, des regards fixes, des miaulements et des hurlements. Les attaques sont généralement évitées si un chat recule et s’éloigne. Si une attaque se produit, l’attaquant saute généralement en avant, dirigeant une morsure vers la nuque, tandis que l’adversaire tombe au sol sur le dos et tente de mordre et de griffer le ventre de l’attaquant avec ses pattes arrière. Les chats peuvent se retourner en mordant et en criant, s’arrêter soudainement, reprendre leur posture, se battre à nouveau ou s’éloigner. Les chats ne se blessent généralement pas gravement les uns les autres de cette manière, mais vous devez toujours vérifier si les plaies perforantes sont susceptibles de s’infecter. Les mâles intacts sont beaucoup plus susceptibles de se battre de cette manière que les mâles castrés.

  • Agression défensive

L’agression défensive se produit lorsqu’un chat tente de se protéger contre une attaque à laquelle il pense ne pas pouvoir échapper. Cela peut se produire en réponse à une punition ou à une menace de punition de la part d’une personne, à une attaque ou à une tentative d’attaque de la part d’un autre chat, ou à chaque fois qu’il se sent menacé ou qu’il a peur.

Les postures défensives comprennent l’accroupissement avec les pattes rentrées sous le corps, l’extension des oreilles vers l’arrière et le repli de la queue. Continuer à s’approcher d’un chat qui est dans cette posture est susceptible de précipiter une attaque.

Ce que vous pouvez faire

Si le comportement de votre chat change soudainement, la première chose à faire est de contacter votre vétérinaire pour un examen médical approfondi. Les chats cachent souvent des symptômes de maladie jusqu’à ce qu’ils soient gravement malades. Tout changement de comportement peut être le signe précoce d’un problème médical.

Faites stériliser les animaux domestiques intacts qui se trouvent chez vous. Le comportement d’un animal intact peut affecter tous vos animaux de compagnie.

Dans les cas extrêmes, consultez votre vétérinaire pour la prise en charge médicale de vos chats. Votre vétérinaire est la seule personne qui est autorisée et qualifiée pour prescrire des médicaments à vos chats. N’essayez pas de donner à votre chat des médicaments en vente libre ou sur ordonnance sans consulter votre vétérinaire. Les animaux ne réagissent pas aux médicaments de la même manière que les humains et un médicament qui pourrait être sans danger pour les humains pourrait être fatal aux animaux. N’oubliez pas que les médicaments ne sont pas une solution permanente en soi et qu’ils ne doivent être utilisés qu’en conjonction avec une modification du comportement.

Ce qu’il ne faut pas faire

Si vos chats se battent, ne laissez pas les combats se poursuivre. Parce que les chats sont si territoriaux et parce qu’ils n’établissent pas de hiérarchie de domination ferme, ils ne pourront pas régler les choses comme le font parfois les chiens. Plus les chats se battent, plus le problème risque de s’aggraver. Pour mettre fin à une bagarre en cours, faites un bruit fort, comme siffler, asperger les chats d’eau ou leur jeter quelque chose de doux. N’essayez pas de les séparer.

Prévenez les futurs combats. Cela peut signifier de garder les chats totalement séparés les uns des autres pendant que vous travaillez sur le problème, ou au moins d’empêcher tout contact entre eux dans des situations susceptibles de déclencher une bagarre.

Ne punissez pas les chats impliqués. La punition risque de provoquer d’autres agressions et des réactions de peur, ce qui ne fera qu’aggraver le problème. Si vous tentez de les punir, vous risquez de devenir la cible d’une agressivité réorientée et/ou défensive.

Lorsque vous présentez des chats les uns aux autres, l’un d’entre eux peut envoyer des signaux de « jeu » qui peuvent être mal interprétés par l’autre chat. Si ces signaux sont interprétés comme une agression par l’un des chats, alors vous devez gérer la situation comme étant agressive.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire