Serval ou Savannah : Quel chat choisir ?

Le serval et le chat Savannah sont deux félins qui intéressent énormément les passionnés d’animaux. Les couleurs et motifs sur leur pelage sont particulièrement beaux. Leur comportement est atypique, en comparaison avec la plupart des races de chats. Il y a bien des raisons de craquer pour eux. Mais s’agit-il de bons animaux de compagnie ? Faut-il choisir un serval ou plutôt un chat Savannah ? Est-il raisonnable d’en devenir propriétaire ?

En effet, pour garder dans de bonnes conditions ces félins, il faut de l’espace, des installations adaptées à leur biologie et de bonnes connaissances en soins animaliers. De plus, la réglementation au sujet des animaux captifs – qu’ils soient domestiques ou classés comme faune sauvage – évolue constamment et devient de plus en plus restrictive. Nous vous en dirons plus dans cet article. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Qui sont les servals et les chats Savannah ?

Le choix d’un animal de compagnie ne doit pas se faire sur un coup de tête. Afin de prendre les vraies mesures de vos futures responsabilités de propriétaire, vous devez faire connaissance avec l’objet de votre nouvelle passion. Voici quelques informations au sujet du serval et sur le chat Savannah.

Le serval

Le serval est un félin sauvage originaire d’Afrique. On le retrouve surtout dans les savanes et les forêts sèches. Nommé Leptailurus serval par les scientifiques, le serval est en voie de disparition dans certaines régions de ce continent. C’est le cas au Maroc où il se trouve au bord de l’extinction.

Comme tous les prédateurs, le serval a besoin de vastes territoires pour trouver les proies dont il se nourrit : lézards, oiseaux, rongeurs et autres petits mammifères. Et les activités humaines font se réduire son espace vital comme une peau de chagrin. Avec de moins en moins de ressource naturelle, les savanes et les forêts se vident de leur faune sauvage.

Un mâle serval adulte peut atteindre les 20 kilos. La femelle est généralement plus petite. Mais les individus de cette espèce restent musclés et particulièrement actifs. Dans leur milieu naturel, ils sont capables de sauter jusqu’à 3 mètres de hauteur pour capturer un oiseau en plein vol. Les servals peuvent aussi courir très vite pour attraper à la course de petites antilopes. En captivité, ils auront besoin de s’exercer pour rester en bonne santé.

Le serval à besoin d’installations d’élevage de grandes dimensions et de soins de bonne qualité pour vivre en bonne santé. Pour ces raisons, la détention de cette espèce est soumise à autorisation dans de nombreux pays à travers le monde. Nous en parlerons dans cet article.

Pour en savoir davantage sur le serval, je vous invite à consulter la vidéo suivante qui fait un bon condensé de sa biologie et de son élevage.

Le chat Savannah

Le Savannah est une race d’origine américaine, sélectionnée à partir du croisement entre un serval et un chat domestique. Les descendants de ces croisements ont ensuite été accouplés entre eux. L’objectif étant d’obtenir une homogénéité des standards. Grâce aux efforts de nombreux éleveurs de part et d’autre de l’Atlantique, le chat Savannah est maintenant une race reconnue internationalement.

Un mâle chat Savannah dépasse parfois les 10 kilos. Ces animaux particulièrement actifs et forts ont des besoins énergétiques importants. Les aliments doivent correspondre à leur métabolisme.

Acquérir un chat Savannah est possible dans de nombreux pays. Mais les conditions peuvent dépendre du degré d’affiliation avec le serval.

En effet, les quatre générations qui suivent le croisement entre le chat et le félin sauvage sont souvent considérées comme des animaux non domestiques. D’autant plus qu’elles profitent du statut de protection du serval, car celui-ci est classé en annexe deux de la Convention de Washington (CITES).

Avant de faire l’acquisition d’un chat Savannah, renseignez-vous bien sur l’origine des animaux que vous souhaitez acquérir. Mais plus encore, contactez l’administration pour savoir si vous êtes en droit de garder cette race. Car dans de nombreux pays, la possession d’un chat Savannah est soumise à une autorisation ou est simplement interdite.

Pour plus d’infos sur le chat Savannah (historique de la race, besoins,…), consultez l’article suivant.

chat va bien Serval ou savannah que choisir

Les servals seront nourris avec des proies entières tuées au préalable

Quel est le comportement de ces félins ?

Ces animaux ont des comportements de prédation très ancrés. Ces félins sont également territoriaux et leur tolérance vis-à-vis d’autres congénères ou d’autres animaux de compagnie n’est pas garantie. Deux animaux de sexe opposé peuvent ne pas cohabiter harmonieusement et devront être séparés en cas d’agressivité.

Le serval est capable d’infliger de graves blessures par morsures ou même par ses griffures. Les chats Savannah bien qu’ils tendent à devenir plus dociles après plusieurs générations peuvent également être défensifs en cas de stress. Ce type d’animaux ne convient pas à des débutants et encore moins à des personnes mal informées.

Attention, souvenez-vous que vous êtes responsable de vos animaux et des dégâts qu’ils peuvent infliger sur des personnes, comme à leurs biens. Même si les dommages ont été causés en votre absence, par exemple si votre animal s’est échappé de votre domicile. Vous devez donc garantir la sécurité de vos installations et empêcher les évasions.

Voyons maintenant comment loger vos animaux pour garantir leur sécurité.

Quelles installations faut-il pour garder un serval ou un chat Savannah ?

Pour les raisons que nous venons d’évoquer, il est nécessaire de réserver à chaque animal des installations d’élevage séparées des pièces à vivre de votre domicile.

Les chats Savannah les plus calmes peuvent vivre dans le cadre familial. Mais les chat Savannah F1 à F4 et bien entendu les servals ne doivent pas être gardés dans une pièce à vivre.

Une bonne installation pour un chat sauvage consiste en une pièce et un enclos extérieur. Les deux espaces doivent être communiquant. C’est-à-dire que l’animal doit pouvoir passer d’un endroit à l’autre sans votre aide et lorsqu’il le désire.

La pièce permet à l’animal de s’abriter en cas d’intempérie. On y place aussi les aliments et un abreuvoir. Le sol doit être carrelé et facilement lavable. L’air de cette pièce est gardé à une température supérieure à 10°C en hiver. Elle doit être lumineuse et correctement ventilée, car les urines produisent de l’ammoniac. Ce gaz est irritant pour les voies respiratoires des animaux. Une niche permet à l’animal de se cacher.

L’enclos extérieur doit couvrir au moins 100 m². Et si vous pouvez offrir à votre animal une plus grande superficie ce n’est que mieux. Ces chats sont de bons grimpeurs. Vous placerez de nombreuses branches et des troncs pour leur permettre de l’exercer. Mais pour ne pas risquer une évasion et la fugue de votre animal, l’enclos sera couvert par un filet.

La santé de vos pensionnaires dépendra de leur alimentation, mais aussi de l’état de propreté des installations. Les restes de nourriture doivent être retirés tous les jours. L’eau doit être changée au moins quotidiennement ou à chaque fois que cela est nécessaire. Une eau fraîche stimule les animaux à boire. Enfin, les crottes et les urines sont éliminées par nettoyage.

Comment garder des chats sauvages en bonne santé ?

L’espérance de vie d’un chat hybride ou d’un serval est située entre 15 et 20 ans. Celle-ci est variable en fonction des prédispositions génétiques de chaque individu, mais aussi de la qualité des soins donnés tout au long de leur vie.

Pour garder ces animaux et assurer leur bien-être, vous devez vous attacher les services d’un vétérinaire compétent et être capable d’assurer financièrement votre rôle de maître.

N’oublions pas que vous devrez faire ausculter vos animaux au moins chaque année. C’est aussi l’occasion d’effectuer les vaccinations, car le serval et le chat Savannah sont vulnérables à plusieurs maladies virales.

Sachez que le serval doit être vacciné avec des vaccins à base de microorganismes tués. Généralement, les vétérinaires sont au courant de leur sensibilité, mais il est toujours préférable de les en informer.

Ces animaux peuvent aussi se blesser et des soins imprévus seront à faire. Surveiller au moins deux fois par jour la mobilité de chaque animal. Des changements de comportement peuvent aussi être le signe d’une maladie. Soyez vigilant.

Il est souvent impossible d’apporter un tel animal chez un vétérinaire. Aussi bien pour éviter leur évasion, que pour la sécurité des personnes. Bien souvent, il faut prévoir une visite à domicile. Le coût d’une consultation est alors beaucoup plus élevé.

Pour rester en bonne santé, un serval doit bénéficier d’un environnement riche et stimulant

Est-il légal d’adopter un serval ou un chat Savannah ?

En France, pour garder un serval ou un Savannah d’une génération F1 à F4, il est nécessaire d’être titulaire d’un certificat de capacité. Car ces animaux sont des carnivores dont le poids à l’âge adulte dépasse les 6 kilos. Les chats Savannah de la génération F5 et au-delà ne font plus l’objet de mesure de protection. Vous pouvez les garder sans autorisation particulière.

Mais attention, la législation qui encadre la détention des animaux de compagnie évolue rapidement. Vous devez consulter l’administration qui traite les questions de faune captive. En France, il s’agit des services vétérinaires de la préfecture de votre département, la DDPP. Renseignez-vous avant d’acquérir votre premier animal.

Pour en savoir davantage sur les obligations du propriétaire d’un serval ou d’un autre félin non domestique, consultez l’arrêté du 8 octobre 2018.

Lorsque l’on parle de certificat de capacité, beaucoup de personnes confondent cette autorisation administrative avec l’ACACED : Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques.

L’ACACED ne vous permet pas de détenir des servals ou des chats hybridés, même s’il s’agit de vos animaux de compagnie. Pour être autorisé à garder ces félins en captivité vous devez être titulaire d’un certificat de capacité pour l’élevage des animaux d’espèces non domestiques et d’une autorisation d’ouverture d’établissement.

Comment se former pour devenir capacitaire ?

Pour acquérir des connaissances en vue d’obtenir un certificat de capacité, il est nécessaire d’effectuer des formations auprès d’éleveurs titulaires, les capacitaires. Vous devrez vous rendre chez des éleveurs et des parcs animaliers pour faire vos stages. Plusieurs mois de stage sont attendus par l’administration.

Il est aussi intéressant d’ajouter à son parcours d’apprentissage diverses formations en zootechnie. Plusieurs formations peuvent valoriser votre dossier de demande de certificat de capacité. Certaines sont délivrées en présentiel par des centres reconnus comme l’École nationale vétérinaire d’Alfort. D’autres peuvent se suivre à distance. C’est le cas de la formation Préparation soigneur animalier qui se compose de nombreuses visioconférences en direct.

Pour résumer

Avant d’acquérir un animal, il est préférable de passer un peu de temps chez un éleveur. Un stage en parc zoologique peut aussi vous aider à prendre votre décision. Bien souvent, on s’aperçoit que les rapports que ces animaux atypiques entretiennent avec l’Homme ne sont pas ceux espérés.

Si vous souhaitez devenir propriétaire d’un chat Savannah ou d’un serval, vous devez être prêt à faire des investissements importants pour leur offrir les meilleures conditions de vie possibles. Malheureusement, tout le monde ne dispose pas d’un tel budget. Il vaut mieux économiser et attendre quelques années, plutôt que de maintenir des animaux dans de mauvaises conditions.

Si vous avez apprécié cet article, merci de le partager sur les réseaux sociaux. Vous contribuerez à mieux faire connaître ces animaux incroyables. Nous vous remercions pour votre lecture.

Please follow and like us: