Chaton : les bonnes habitudes alimentaires à adopter

Au même titre qu’un être humain, les animaux domestiques sont des êtres vivants dont il faut prendre soin afin de leur assurer une bonne croissance. C’est particulièrement le cas pour les plus petits, les chatons, que vous devez alimenter convenablement. Une erreur ou une négligence venant de votre part peut être fatale pour votre nouveau compagnon. Si vous vous demandez quelles sont les bonnes habitudes à adopter pour alimenter votre chaton, voici une présentation des plus explicites.

Donnez à votre chaton la nourriture adaptée à son âge

En principe, un chaton ne doit pas manger une nourriture destinée à un chat adulte. En effet, contrairement à ce dernier, le jeune félin doit consommer de la croquette chaton et/ou des pâtées conçues spécialement pour chaton. Votre animal de compagnie est considéré comme tel lorsqu’il a moins de 12 mois. Prenez donc en considération le nombre de mois que compte ce dernier pour choisir les produits qui constitueront son alimentation.

Par ailleurs, vous devez impérativement faire attention à la qualité des aliments que vous lui achetez. Pour cela, prenez l’habitude de lire les étiquettes pour connaitre la composition des aliments. Plus les croquettes seront à moindre coût, plus la qualité sera faible. La croissance de chaque animal dépend de sa race et de ce qu’il consomme. En général, les chatons atteignent leur pic de croissance au plus tard le 12e mois. Pour cette raison, vous devez chercher une alimentation qui correspond à son poids et à son âge. Par ailleurs, il importe d’appliquer cette même règle à un chaton stérilisé. En effet, ce dernier ne peut consommer les mêmes repas qu’un chat qui n’est pas stérilisé.

Apprenez les bonnes habitudes à adopter pour bien alimenter votre chaton

Vous devez éviter de favoriser le développement des mauvaises habitudes chez votre petit chat. Une de celles-ci consiste à lui donner des restes de vos nourritures dès son jeune âge. Cela le pousse très tôt vers la mauvaise direction. Si vous n’y prenez pas garde, votre boule à poil développera ce comportement toute sa vie. Ainsi, il aura toujours tendance à vous réclamer vos restes de repas chaque fois que vous serez à table. Pour éviter cela, c’est d’habituer votre compagnon à ne manger que la nourriture servie dans sa gamelle.

Par ailleurs, il convient de réguler les besoins alimentaires de votre petit chat. En effet, ce dernier doit apprendre, depuis tout petit, à contrôler sa faim. Il faut lui inculquer qu’il y a des heures bien déterminées pour manger. Lorsque vient ce moment, remplissez sa gamelle de croquettes et renouvelez régulièrement l’eau fraîche. Il pourra, à sa convenance, venir s’alimenter quand il le voudra. Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter une petite portion le matin, que vous compléterez deux à trois fois dans la journée en fonction de son appétit. Pour développer ses instincts, vous pouvez optez pour l’installation d’un distributeur interactif de croquettes. Celui-ci lui donne l’impression de chasser lorsqu’il mange.

Diversifier l’alimentation de votre chaton

Afin d’adopter les bonnes habitudes pour alimenter votre chaton, vous devez nourrir celui ci avec des aliments secs. Ces dernières jouent un rôle identique à celui d’une brosse à dents. En effet, elles nettoient les dents de votre animal et détruisent par la même occasion le tartre. Ensuite, pensez à apporter des aliments humides à votre jeune compagnon. Nous vous recommandons les sachets fraîcheur et les pâtées car ils aident à bien hydrater  l’organisme de votre animal. Il vous revient ensuite d’alterner ces différents types d’alimentation.

Pour finir, évitez de donner à votre chaton des aliments à température trop basse. Vous devez à l’opposé le nourrir avec un repas à température ambiante. Pour ce faire, vous pouvez réchauffer sa nourriture au four micro-onde quelques secondes afin de la rendre plus appétissante. Vous devez surtout éviter de laisser son repas ouvert à l’air libre. Le chaton a un flair développé qui lui indique quand son repas est rance, qui plus est, les bactéries ne tarderont pas à venir s’installer dans la nourriture humide donc attention à la digestion et santé de votre chat.

Bonnes habitudes alimentaire pour votre chaton : loin de la litière

Votre chat ne doit pas manger à proximité de sa litière. En effet, les repas risquent d’être contaminés par des micro organismes à proximité et pourrait se répandre dans la gamelle de nourriture. Pour cette raison, vous devez placer ses deux gamelles (de nourriture et d’eau) loin du bac lui servant pour ses besoins. Si vous ne le faites pas, le chaton n’apprécierait probablement pas son repas. Cela est sans compter que disposer sa nourriture près de sa litière pourrait le rendre malade. Aussi, vous devez choisir un endroit calme pour poser ses gamelles car il ne doit pas être dérangé quand il mange.

Évitez le lait dans l’alimentation de votre chaton

Tout le monde a tendance à croire que les chatons aiment le lait. En réalité, ce produit n’apporte pas grande chose à la croissance du chat. Vous devez éviter de lui donner du lait de vache ou de chèvre. En effet les chats n’arrivent pas à digérer le lait en raison du lactose qui y est présent. Le seul lait recommandé pour les jeunes chats est le lait maternisé « spécial chaton » à consommer pendant deux mois. Au-delà de ces deux premiers mois, vous devez commencer à intégrer dans son alimentation des aliments plus solides.

Donnez à votre chaton des compléments alimentaires

Pour assurer une bonne alimentation à votre animal, vous pouvez lui donner des compléments alimentaires. Quand nous parlons de suppléments nutritifs, il n’est pas forcément question de vitamines et de minéraux. Ces deux éléments ne sont pas nécessaires pour un chaton qui est en bonne santé. Ils sont plutôt nécessaires pour les petits chats qui ne bénéficient pas d’une alimentation équilibrée.

Les compléments alimentaires dont il est question ici sont ceux qui vont corriger l’état de sa peau et de son pelage. Vous pouvez aussi leur donner des compléments qui renforcent leurs défenses immunitaires face aux microbes. Au cas où vous préparerez vous-même les repas de votre animal, vous pouvez consulter un vétérinaire pour qu’il vous conseille les compléments alimentaires adaptés à celui-ci.

Donnez à votre chaton des aliments riches en protéines

Les chatons sont comme des nouveau-nés. Ils ont besoin de protéines plus que les adultes. C’est le même scénario chez les chatons et chats adultes. Pour cette raison, vous devez veiller à lui donner des aliments riches en protéines. Ces substances lui permettent d’accélérer sa croissance et de durcir ses os.

Par ailleurs, vous devez permettre à votre chaton de goûter à des mets de saveurs variées. Ce dernier appréciera, sans doute, de manger autre chose que le même repas tout le temps. Pour cela, diversifiez son alimentation par moment tout en vous assurant qu’elle soit équilibrée.

Retrouvez tous nos articles à cet endroit : chatvabien.org/blog

Serval ou Savannah : Quel chat choisir ?

Le serval et le chat Savannah sont deux félins qui intéressent énormément les passionnés d’animaux. Les couleurs et motifs sur leur pelage sont particulièrement beaux. Leur comportement est atypique, en comparaison avec la plupart des races de chats. Il y a bien des raisons de craquer pour eux. Mais s’agit-il de bons animaux de compagnie ? Faut-il choisir un serval ou plutôt un chat Savannah ? Est-il raisonnable d’en devenir propriétaire ?

En effet, pour garder dans de bonnes conditions ces félins, il faut de l’espace, des installations adaptées à leur biologie et de bonnes connaissances en soins animaliers. De plus, la réglementation au sujet des animaux captifs – qu’ils soient domestiques ou classés comme faune sauvage – évolue constamment et devient de plus en plus restrictive. Nous vous en dirons plus dans cet article. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Qui sont les servals et les chats Savannah ?

Le choix d’un animal de compagnie ne doit pas se faire sur un coup de tête. Afin de prendre les vraies mesures de vos futures responsabilités de propriétaire, vous devez faire connaissance avec l’objet de votre nouvelle passion. Voici quelques informations au sujet du serval et sur le chat Savannah.

Le serval

Le serval est un félin sauvage originaire d’Afrique. On le retrouve surtout dans les savanes et les forêts sèches. Nommé Leptailurus serval par les scientifiques, le serval est en voie de disparition dans certaines régions de ce continent. C’est le cas au Maroc où il se trouve au bord de l’extinction.

Comme tous les prédateurs, le serval a besoin de vastes territoires pour trouver les proies dont il se nourrit : lézards, oiseaux, rongeurs et autres petits mammifères. Et les activités humaines font se réduire son espace vital comme une peau de chagrin. Avec de moins en moins de ressource naturelle, les savanes et les forêts se vident de leur faune sauvage.

Un mâle serval adulte peut atteindre les 20 kilos. La femelle est généralement plus petite. Mais les individus de cette espèce restent musclés et particulièrement actifs. Dans leur milieu naturel, ils sont capables de sauter jusqu’à 3 mètres de hauteur pour capturer un oiseau en plein vol. Les servals peuvent aussi courir très vite pour attraper à la course de petites antilopes. En captivité, ils auront besoin de s’exercer pour rester en bonne santé.

Le serval à besoin d’installations d’élevage de grandes dimensions et de soins de bonne qualité pour vivre en bonne santé. Pour ces raisons, la détention de cette espèce est soumise à autorisation dans de nombreux pays à travers le monde. Nous en parlerons dans cet article.

Pour en savoir davantage sur le serval, je vous invite à consulter la vidéo suivante qui fait un bon condensé de sa biologie et de son élevage.

Le chat Savannah

Le Savannah est une race d’origine américaine, sélectionnée à partir du croisement entre un serval et un chat domestique. Les descendants de ces croisements ont ensuite été accouplés entre eux. L’objectif étant d’obtenir une homogénéité des standards. Grâce aux efforts de nombreux éleveurs de part et d’autre de l’Atlantique, le chat Savannah est maintenant une race reconnue internationalement.

Un mâle chat Savannah dépasse parfois les 10 kilos. Ces animaux particulièrement actifs et forts ont des besoins énergétiques importants. Les aliments doivent correspondre à leur métabolisme.

Acquérir un chat Savannah est possible dans de nombreux pays. Mais les conditions peuvent dépendre du degré d’affiliation avec le serval.

En effet, les quatre générations qui suivent le croisement entre le chat et le félin sauvage sont souvent considérées comme des animaux non domestiques. D’autant plus qu’elles profitent du statut de protection du serval, car celui-ci est classé en annexe deux de la Convention de Washington (CITES).

Avant de faire l’acquisition d’un chat Savannah, renseignez-vous bien sur l’origine des animaux que vous souhaitez acquérir. Mais plus encore, contactez l’administration pour savoir si vous êtes en droit de garder cette race. Car dans de nombreux pays, la possession d’un chat Savannah est soumise à une autorisation ou est simplement interdite.

Pour plus d’infos sur le chat Savannah (historique de la race, besoins,…), consultez l’article suivant.

chat va bien Serval ou savannah que choisir

Les servals seront nourris avec des proies entières tuées au préalable

Quel est le comportement de ces félins ?

Ces animaux ont des comportements de prédation très ancrés. Ces félins sont également territoriaux et leur tolérance vis-à-vis d’autres congénères ou d’autres animaux de compagnie n’est pas garantie. Deux animaux de sexe opposé peuvent ne pas cohabiter harmonieusement et devront être séparés en cas d’agressivité.

Le serval est capable d’infliger de graves blessures par morsures ou même par ses griffures. Les chats Savannah bien qu’ils tendent à devenir plus dociles après plusieurs générations peuvent également être défensifs en cas de stress. Ce type d’animaux ne convient pas à des débutants et encore moins à des personnes mal informées.

Attention, souvenez-vous que vous êtes responsable de vos animaux et des dégâts qu’ils peuvent infliger sur des personnes, comme à leurs biens. Même si les dommages ont été causés en votre absence, par exemple si votre animal s’est échappé de votre domicile. Vous devez donc garantir la sécurité de vos installations et empêcher les évasions.

Voyons maintenant comment loger vos animaux pour garantir leur sécurité.

Quelles installations faut-il pour garder un serval ou un chat Savannah ?

Pour les raisons que nous venons d’évoquer, il est nécessaire de réserver à chaque animal des installations d’élevage séparées des pièces à vivre de votre domicile.

Les chats Savannah les plus calmes peuvent vivre dans le cadre familial. Mais les chat Savannah F1 à F4 et bien entendu les servals ne doivent pas être gardés dans une pièce à vivre.

Une bonne installation pour un chat sauvage consiste en une pièce et un enclos extérieur. Les deux espaces doivent être communiquant. C’est-à-dire que l’animal doit pouvoir passer d’un endroit à l’autre sans votre aide et lorsqu’il le désire.

La pièce permet à l’animal de s’abriter en cas d’intempérie. On y place aussi les aliments et un abreuvoir. Le sol doit être carrelé et facilement lavable. L’air de cette pièce est gardé à une température supérieure à 10°C en hiver. Elle doit être lumineuse et correctement ventilée, car les urines produisent de l’ammoniac. Ce gaz est irritant pour les voies respiratoires des animaux. Une niche permet à l’animal de se cacher.

L’enclos extérieur doit couvrir au moins 100 m². Et si vous pouvez offrir à votre animal une plus grande superficie ce n’est que mieux. Ces chats sont de bons grimpeurs. Vous placerez de nombreuses branches et des troncs pour leur permettre de l’exercer. Mais pour ne pas risquer une évasion et la fugue de votre animal, l’enclos sera couvert par un filet.

La santé de vos pensionnaires dépendra de leur alimentation, mais aussi de l’état de propreté des installations. Les restes de nourriture doivent être retirés tous les jours. L’eau doit être changée au moins quotidiennement ou à chaque fois que cela est nécessaire. Une eau fraîche stimule les animaux à boire. Enfin, les crottes et les urines sont éliminées par nettoyage.

Comment garder des chats sauvages en bonne santé ?

L’espérance de vie d’un chat hybride ou d’un serval est située entre 15 et 20 ans. Celle-ci est variable en fonction des prédispositions génétiques de chaque individu, mais aussi de la qualité des soins donnés tout au long de leur vie.

Pour garder ces animaux et assurer leur bien-être, vous devez vous attacher les services d’un vétérinaire compétent et être capable d’assurer financièrement votre rôle de maître.

N’oublions pas que vous devrez faire ausculter vos animaux au moins chaque année. C’est aussi l’occasion d’effectuer les vaccinations, car le serval et le chat Savannah sont vulnérables à plusieurs maladies virales.

Sachez que le serval doit être vacciné avec des vaccins à base de microorganismes tués. Généralement, les vétérinaires sont au courant de leur sensibilité, mais il est toujours préférable de les en informer.

Ces animaux peuvent aussi se blesser et des soins imprévus seront à faire. Surveiller au moins deux fois par jour la mobilité de chaque animal. Des changements de comportement peuvent aussi être le signe d’une maladie. Soyez vigilant.

Il est souvent impossible d’apporter un tel animal chez un vétérinaire. Aussi bien pour éviter leur évasion, que pour la sécurité des personnes. Bien souvent, il faut prévoir une visite à domicile. Le coût d’une consultation est alors beaucoup plus élevé.

Pour rester en bonne santé, un serval doit bénéficier d’un environnement riche et stimulant

Est-il légal d’adopter un serval ou un chat Savannah ?

En France, pour garder un serval ou un Savannah d’une génération F1 à F4, il est nécessaire d’être titulaire d’un certificat de capacité. Car ces animaux sont des carnivores dont le poids à l’âge adulte dépasse les 6 kilos. Les chats Savannah de la génération F5 et au-delà ne font plus l’objet de mesure de protection. Vous pouvez les garder sans autorisation particulière.

Mais attention, la législation qui encadre la détention des animaux de compagnie évolue rapidement. Vous devez consulter l’administration qui traite les questions de faune captive. En France, il s’agit des services vétérinaires de la préfecture de votre département, la DDPP. Renseignez-vous avant d’acquérir votre premier animal.

Pour en savoir davantage sur les obligations du propriétaire d’un serval ou d’un autre félin non domestique, consultez l’arrêté du 8 octobre 2018.

Lorsque l’on parle de certificat de capacité, beaucoup de personnes confondent cette autorisation administrative avec l’ACACED : Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques.

L’ACACED ne vous permet pas de détenir des servals ou des chats hybridés, même s’il s’agit de vos animaux de compagnie. Pour être autorisé à garder ces félins en captivité vous devez être titulaire d’un certificat de capacité pour l’élevage des animaux d’espèces non domestiques et d’une autorisation d’ouverture d’établissement.

Comment se former pour devenir capacitaire ?

Pour acquérir des connaissances en vue d’obtenir un certificat de capacité, il est nécessaire d’effectuer des formations auprès d’éleveurs titulaires, les capacitaires. Vous devrez vous rendre chez des éleveurs et des parcs animaliers pour faire vos stages. Plusieurs mois de stage sont attendus par l’administration.

Il est aussi intéressant d’ajouter à son parcours d’apprentissage diverses formations en zootechnie. Plusieurs formations peuvent valoriser votre dossier de demande de certificat de capacité. Certaines sont délivrées en présentiel par des centres reconnus comme l’École nationale vétérinaire d’Alfort. D’autres peuvent se suivre à distance. C’est le cas de la formation Préparation soigneur animalier qui se compose de nombreuses visioconférences en direct.

Pour résumer

Avant d’acquérir un animal, il est préférable de passer un peu de temps chez un éleveur. Un stage en parc zoologique peut aussi vous aider à prendre votre décision. Bien souvent, on s’aperçoit que les rapports que ces animaux atypiques entretiennent avec l’Homme ne sont pas ceux espérés.

Si vous souhaitez devenir propriétaire d’un chat Savannah ou d’un serval, vous devez être prêt à faire des investissements importants pour leur offrir les meilleures conditions de vie possibles. Malheureusement, tout le monde ne dispose pas d’un tel budget. Il vaut mieux économiser et attendre quelques années, plutôt que de maintenir des animaux dans de mauvaises conditions.

Si vous avez apprécié cet article, merci de le partager sur les réseaux sociaux. Vous contribuerez à mieux faire connaître ces animaux incroyables. Nous vous remercions pour votre lecture.

Quelles sont les origines du Maine Coon ?

Les origines du chat Maine Coon, techniquement appelé Felis silvestris catus, se perd depuis la nuit des temps. Nous allons aujourd’hui dévoiler les arguments de plusieurs légendes qui, enveloppées d’un halo mystérieux, situent sur le continent américain les premiers spécimens de ce beau félin, à l’aspect sauvage et au regard captivant.

1. Les origines du Maine Coon

Voyons quelles sont les particularités les plus remarquables du Maine Coon :

  •     il possède un squelette solide et une grande musculature
  •     considéré comme le plus grand félin domestique
  •     à savoir qu’il possède une longue queue, des oreilles pointues et une tête légèrement carrée
  •     réputé pour sa capacité à chasser ses proies
  •     ceux qui vivent avec lui le décrivent comme joueur, affectueux, sociable et doux
  •     très appréciés des éleveurs pour leur grande beauté et leur style
  •     se distinguent en incarnant l’une des races les plus populaires dans les expositions
  •     leur poids moyen varie de 4 à 9 kg
  •     les mâles peuvent peser jusqu’à 11 kg et les femelles jusqu’à 7 kg

Quelle que soit leur origine, ce qui est clair, c’est qu’il s’agit d’un magnifique félin doté de qualités exceptionnelles pour vivre avec les humains

2. Quelques légendes sur les origines du Maine Coon

En regardant sur Wikipedia, on peut lire que le Maine Coon, ou Coon du Maine, est une race de chat domestique originaire des États-Unis. A ce stade, nous situons l’origine de la race dans l’état du Maine, dans le nord-est des Etats-Unis d’Amérique.

Mais la question de son origine est compliquée par l’existence de plusieurs théories différentes sur le sujet : celle des Vikings, celle de la reine Marie-Antoinette, celle du marin Tom Coon et celle du croisement avec des ratons laveurs.

  a – Descendance viking

Cette théorie est soutenue par la version historique qui désigne les Vikings comme les pionniers ayant atteint le Nouveau Continent. On pense que vers le 11e siècle, les marins norvégiens transportaient des chats des forêts norvégiennes à poils très longs dans les cales de leurs longs navires, ou drakkars, par superstition et pour se débarrasser des rats qui mangeaient le grain.

Ce courant de recherche suggère que, lors des incursions en Amérique, il est possible que certains des grands chats nordiques poilus se soient accouplés avec les chats sauvages indigènes américains et que, de ce croisement, soient nés les félins que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Maine Coon.

  b – Les chats de la reine Marie-Antoinette

Une histoire populaire raconte qu’en 1793, Marie-Antoinette, archiduchesse d’Autriche et reine consort de France et de Navarre, dans sa tentative d’échapper à son pays, en raison de la Révolution française, s’est embarquée pour le nouveau continent, sur le bateau dont le capitaine était Samuel Clough, de Wiscasset, dans le Maine.

On raconte qu’en plus de ses nombreux bagages composés d’objets d’art précieux, de meubles, de vaisselle et de couverts, il transportait six chats à poils longs. Ces chats étaient de la race angora turque, qui était très prisée par les rois de l’époque.

Marie-Antoinette n’a pas atteint la destination prévue, mais ses chats l’ont fait, et ils ont atterri en toute sécurité à Wiscasset, dans le Maine.

Selon cette version, une fois à terre, les chats de Marie-Antoinette ont été mélangés avec les félins indigènes américains et de ce croisement est née la race Maine Coon.

  c- Les chats du marin Tom Coon

Une autre histoire lie l’origine du Maine Coon à Tom Coon, un capitaine anglais et amateur de chats. Ce marin aimait emporter une grande variété de chats à bord, comme amulette, car il associait la chance du navire à la compagnie de ces animaux. Lors de ses escales en Grande-Bretagne, les chats du capitaine se sont croisés avec les races très prisées que sont le persan et l’angora.

La légende veut que, suite à ce croisement, de nouveaux félins soient nés, qui furent appelés chats de Coon, en l’honneur du nom du marin.

  d- Le croisement avec le raton laveur

Une autre tradition veut que le Maine Coon soit le résultat du croisement d’un chat sauvage avec un raton laveur.

Le fait que tous deux aient une queue annelée est une preuve en faveur de cette croyance. Toutefois, cela ne semble pas suffire à justifier cette légende pittoresque. Biologiquement, un tel croisement n’est pas possible, car il s’agit d’animaux d’espèces différentes, avec des gènes et des chromosomes différents.

Pourtant, la légende a transcendé, peut-être en raison d’une inspiration linguistique… Le nom Maine Coon fait référence au mot « raton laveur » ; et Maine est associé au lieu d’origine (l’État du Maine, aux États-Unis).

En conclusion

Comme nous le savons, une légende n’est rien d’autre que la narration de faits supposés qui se transmettent de génération en génération. Par conséquent, tout reste du domaine des hypothèses et des croyances personnelles.

Certains considéreront une légende comme plus raisonnable qu’une autre. Cependant, la seule certitude que nous ayons est que, d’une manière ou d’une autre, notre félin s’est installé aux États-Unis. Depuis, il est devenu la magnifique race indigène que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Maine Coon.

 

Vous découvrirez d’autres articles en cliquant ici

Soin chat : Quels sont les médicaments à utiliser

Votre chat s’est peut être blessé, est-il tombé malade ? A t-il attraper des tiques ou autres parasites ? Il est normal que vous souhaitez avoir des informations concernant les soins qui pourraient l’aider à guérir ou à le soulager.

Différents médicaments peuvent être prescrits par le vétérinaire suivant la pathologie. Comprimés, collyre, pommades, injection, etc., chaque cas requiert un traitement spécifique. Retrouvez ci-dessous les informations sur les médicaments pour chats, les différents types et usages.

Les médicaments à usage externe

Lors des consultations de votre chat chez le vétérinaire, quelques médicaments à usage externe peuvent être prescrits. Il est fortement conseillé de les acheter dans une pharmacie vétérinaire. En voici quelques exemples :

La pommade antiseptique

Il n’est pas rare que le chat se blesse lors de ses innombrables escapades. Il est évident qu’il faut le soigner rapidement pour éviter que la blessure ne s’aggrave ou qu’elle ne soit fatale pour l’animal. Si vous consultez un médecin vétérinaire, il va certainement prescrire une pommade antiseptique pour le chat afin de l’aider à cicatriser.

Les pommades ophtalmiques et auriculaires sont aussi d’usage pour traiter les allergies au niveau des yeux et des oreilles ou les pathologies infectieuses.

Les médicaments antiparasitaires

Il existe en ce moment plusieurs types de médicaments antiparasitaires pour les chats tels que :

  • les poudres ou shampooings antiparasitaires pour empêcher ou éliminer certains types de parasites. Il a l’avantage de garder l’animal propre et renforce ainsi ses défenses,
  • les sprays antiparasitaires à action rapide : Ils sont le plus souvent utilisés après que le chat ait été infecté, car il élimine efficacement les parasites,
  • les pipettes antiparasitaires : ils contiennent un petit liquide qui, après application, protège le chat pendant plusieurs semaines contre les parasites internes et externes. L’avantage est qu’elle prévient et élimine en même temps,
  • les Colliers antiparasitaires : souvent associés aux pipettes, ils permettent d’éloigner les tiques et les puces de votre animal pendant des mois.

Les soins nettoyant pour les yeux

Il est important de veiller à l’hygiène des yeux de votre chat. Différents produits peuvent vous aider pour cela : collyre pour chat, gel oculaire et lubrifiant, sérum physiologique et compresses pour éliminer les petites croûtes. Nettoyer les yeux de votre chat est nécessaires pour qu’il se sente bien, car la poussière ou les petites sécrétions causées par les glandes lacrymales peuvent lui causer des irritations aux yeux. Le collyre est particulièrement efficace pour réhydrater et nettoyer l’œil ou pour lutter contre la dégénérescence rétinienne des chats âgés.

Les médicaments à administrer par voie orale

De nos jours, il existe plusieurs médicaments pour les chats que l’on administre par voie orale, voici une liste non exhaustive :

Les comprimés antiparasitaires

Ce médicament antiparasitaire est présenté sous forme solide ou soluble. Ils sont parfaits pour éliminer les parasites internes du chat. Par contre, ils ne préviennent pas l’arrivée des parasites.

Les antibiotiques et antidouleurs

Un chat peut contracter des infections ou ressentir des douleurs s’il est malade ou blessé. Un traitement par antibiotique et antidouleur sous forme de comprimé peut être utilisé pour guérir et soulager l’animal.

Les vermifuges

En fonction de l’âge du chat et de son mode de vie, il doit être régulièrement vermifugé. En effet, des parasites se développent, se reproduisent, se nourrissent à l’intérieur de son corps. Les vermifuges existent sous différent format, mais le comprimé est le plus courant. Certains sont même parfumés afin de faciliter son administration.

Les injections sous-cutanées

Pour traiter les petits soucis de santé du chat, il n’est pas rare que le vétérinaire décide de faire une injection sous-cutanée. L’avantage de cette opération et qu’il soulage rapidement l’animal. À titre indicatif, le médecin est le seul à pouvoir faire des injections sur le chat. D’autres soins sous forme médicamenteuse seront probablement prescrits pour poursuivre le traitement.

Vous souhaitez en savoir davantage, cliquez ici pour retrouver la liste de nos articles

Pourquoi les fenêtres sont-elles dangereuses pour les chats

Les mois d’été sont dangereux pour les chats d’intérieur. Un grand nombre de chats ont des accidents chaque année lorsqu’ils tombent des fenêtres ouvertes ou des balcons. Chaque année, les cliniques vétérinaires soignent des chats souffrant de fractures osseuses ou de blessures internes après de tels accidents. De nos jours, les vétérinaires recommandent vivement de garder les fenêtres fermées ou de les sécuriser de manière appropriée.

Les chats ont un très fort instinct de chasseur. Les oiseaux ou les insectes qui volent à l’extérieur d’un appartement peuvent provoquer un saut par la fenêtre ou le balcon. Mais le bruit peut également effrayer les animaux et les faire fuir par la fenêtre. Dans certains cas, les animaux glissent sur le rebord de la fenêtre ou perdent l’équilibre.

Les chats ne retombent pas toujours sur leurs pattes

Ce proverbe bien connu n’est pas vraiment exact. En réalité, cela dépend surtout de la hauteur de la chute. Si elle est trop basse, les animaux frappent souvent le sol sur le côté de leur corps. Lorsque les chats tombent de très haut, ils peuvent corriger la position de leur corps et atterrir sur leurs pattes, mais souvent leurs pattes ne peuvent pas retenir le rebond. Leurs articulations sont fortement pliées, les os se brisent et la tête et le thorax du chat touchent le sol.

Les conséquences d’un tel rebond peuvent être importantes. Les chats souffrent souvent de lésions pulmonaires telles que des hémorragies pulmonaires ou l’éclatement du tissu pulmonaire, où l’air s’infiltre dans le thorax. Cette situation qui met leur vie en danger nécessite une action rapide. Les autres blessures fréquentes sont les fractures des pattes, du bassin, des mâchoires et les déchirures ou les lésions cérébrales traumatiques.

Même s’il n’y a pas de blessures visibles après un plongeon par la fenêtre, le chat doit être examiné par un vétérinaire. Les blessures internes peuvent mettre la vie du chat en danger, même des heures ou des jours après l’accident. Les fractures et dislocations osseuses provoquent une douleur intense pour les animaux. En conséquence, une ou plusieurs opérations peuvent être nécessaires, ce qui peut entraîner des coûts assez élevés.

Enquête sur les chutes de fenêtre

Les accidents sont en moyenne plus fréquents chez les jeunes chats que chez les plus âgés. En outre, les chats mâles tombent plus souvent de très haut. Des études ont révélé que statistiquement, les mois de juin, juillet et août sont les plus dangereux. Les fractures les plus fréquentes sont les fractures du bassin ainsi que les fractures des os de l’avant-pied et du milieu du pied.

Les fenêtres inclinées peuvent être mortelles pour les chats

Certains chats se retrouvent piégés dans une fenêtre inclinée par le haut. Ce système de fenêtre, croyant être sécurisé peut se révéler mortel, surtout pour un jeune chat curieux et joueur. Ces situations dramatiques se produisent souvent pendant les mois d’été. Les chats se glissent dans l’ouverture de la fenêtre et se retrouvent coincés en essayant d’atteindre l’extérieur. La plupart du temps, les animaux se retrouvent coincés avec le dos de leur corps. En essayant de se libérer, ils se glissent encore plus profondément dans la fente. L’approvisionnement en sang de leurs pattes arrière est bloqué et leurs organes vitaux sont écrasés. Selon la durée de l’accident, le fait d’être coincé dans la fente de la fenêtre peut mettre la vie des chats en danger.

Crédit photo : protection-pour-chat.fr

La meilleure alternative reste le filet de fenêtre ou la moustiquaire s’accrochant par un système de scratch, très bien fixée et solide avec que le chat ne le déchire pas, ou bien un enclos de balcon, sorte d’espace grillagé, pour les personnes ayant un balcon.

Non, ce n’est pas une prison car cela traversera l’esprit de certains mais plutôt une façon d’assurer leur protection. C’est vrai, pourquoi priver ses minous de humer l’air quand des solutions existent.

Retrouvez nos autres articles sur le blog chatvabien

L’entente entre plusieurs chats

Il est impossible d’estimer dans quelle mesure une paire ou un groupe de chats en particulier se tolérera. Certains chats sont exceptionnellement territoriaux et ne s’habitueront jamais à partager leur maison.

Toutefois, de nombreux problèmes d’agressivité entre chats peuvent être résolus avec succès. Pour ce faire, vous pouvez avoir besoin de l’aide de votre vétérinaire et d’un spécialiste du comportement animal qui connaît bien le comportement des chats. Les chats ayant des problèmes d’agressivité peuvent ne jamais être les meilleurs amis, mais peuvent toutefois apprendre à se tolérer mutuellement avec un minimum de conflits. Travailler sur les problèmes d’agressivité entre les chats vous demandera du temps et de l’engagement. N’abandonnez pas sans consulter les experts appropriés.

Les types de comportements agressifs courants

  • Agression territoriale

Les chats sont très territoriaux, bien plus que les chiens. Une agression territoriale se produit lorsqu’un chat a le sentiment que son territoire a été envahi par un intrus. Selon l’endroit où votre chat passe son temps, il peut considérer tout votre quartier comme son territoire. Les chats femelles peuvent être tout aussi territoriales que les mâles.

  • Agression entre mâles

Les chats mâles adultes ont normalement tendance à menacer les autres mâles, et parfois à se battre avec eux. Ces comportements peuvent se manifester sous la forme de défis sexuels envers une femelle, ou pour atteindre une position relativement élevée dans la hiérarchie de domination sociale peu organisée des chats. Ce type d’agression implique une posture corporelle très ritualisée, des traques, des regards fixes, des miaulements et des hurlements. Les attaques sont généralement évitées si un chat recule et s’éloigne. Si une attaque se produit, l’attaquant saute généralement en avant, dirigeant une morsure vers la nuque, tandis que l’adversaire tombe au sol sur le dos et tente de mordre et de griffer le ventre de l’attaquant avec ses pattes arrière. Les chats peuvent se retourner en mordant et en criant, s’arrêter soudainement, reprendre leur posture, se battre à nouveau ou s’éloigner. Les chats ne se blessent généralement pas gravement les uns les autres de cette manière, mais vous devez toujours vérifier si les plaies perforantes sont susceptibles de s’infecter. Les mâles intacts sont beaucoup plus susceptibles de se battre de cette manière que les mâles castrés.

  • Agression défensive

L’agression défensive se produit lorsqu’un chat tente de se protéger contre une attaque à laquelle il pense ne pas pouvoir échapper. Cela peut se produire en réponse à une punition ou à une menace de punition de la part d’une personne, à une attaque ou à une tentative d’attaque de la part d’un autre chat, ou à chaque fois qu’il se sent menacé ou qu’il a peur.

Les postures défensives comprennent l’accroupissement avec les pattes rentrées sous le corps, l’extension des oreilles vers l’arrière et le repli de la queue. Continuer à s’approcher d’un chat qui est dans cette posture est susceptible de précipiter une attaque.

Ce que vous pouvez faire

Si le comportement de votre chat change soudainement, la première chose à faire est de contacter votre vétérinaire pour un examen médical approfondi. Les chats cachent souvent des symptômes de maladie jusqu’à ce qu’ils soient gravement malades. Tout changement de comportement peut être le signe précoce d’un problème médical.

Faites stériliser les animaux domestiques intacts qui se trouvent chez vous. Le comportement d’un animal intact peut affecter tous vos animaux de compagnie.

Dans les cas extrêmes, consultez votre vétérinaire pour la prise en charge médicale de vos chats. Votre vétérinaire est la seule personne qui est autorisée et qualifiée pour prescrire des médicaments à vos chats. N’essayez pas de donner à votre chat des médicaments en vente libre ou sur ordonnance sans consulter votre vétérinaire. Les animaux ne réagissent pas aux médicaments de la même manière que les humains et un médicament qui pourrait être sans danger pour les humains pourrait être fatal aux animaux. N’oubliez pas que les médicaments ne sont pas une solution permanente en soi et qu’ils ne doivent être utilisés qu’en conjonction avec une modification du comportement.

Ce qu’il ne faut pas faire

Si vos chats se battent, ne laissez pas les combats se poursuivre. Parce que les chats sont si territoriaux et parce qu’ils n’établissent pas de hiérarchie de domination ferme, ils ne pourront pas régler les choses comme le font parfois les chiens. Plus les chats se battent, plus le problème risque de s’aggraver. Pour mettre fin à une bagarre en cours, faites un bruit fort, comme siffler, asperger les chats d’eau ou leur jeter quelque chose de doux. N’essayez pas de les séparer.

Prévenez les futurs combats. Cela peut signifier de garder les chats totalement séparés les uns des autres pendant que vous travaillez sur le problème, ou au moins d’empêcher tout contact entre eux dans des situations susceptibles de déclencher une bagarre.

Ne punissez pas les chats impliqués. La punition risque de provoquer d’autres agressions et des réactions de peur, ce qui ne fera qu’aggraver le problème. Si vous tentez de les punir, vous risquez de devenir la cible d’une agressivité réorientée et/ou défensive.

Lorsque vous présentez des chats les uns aux autres, l’un d’entre eux peut envoyer des signaux de « jeu » qui peuvent être mal interprétés par l’autre chat. Si ces signaux sont interprétés comme une agression par l’un des chats, alors vous devez gérer la situation comme étant agressive.

Pour consulter nos autres articles, cliquez ici.

Le caractère du chat selon la race

 

Les chats ont de nombreuses qualités. Intelligent, élégant ou agile sont quelques-uns des adjectifs que nous pouvons utiliser pour désigner ce félin qui s’est adapté pour vivre avec les humains. Les chats se sont approchés des gens il y a environ 10 000 ans, attirés par l’abondance des rongeurs qui parcouraient les établissements humains. Mais dans des civilisations comme l’Egypte, les chats étaient aussi des animaux sacrés, des dieux et assez respectables pour être enterrés avec honneur.

Caractéristiques du chat : Comportement et personnalité

Il existe actuellement plus de 100 races de chats enregistrées. Les races les plus anciennes étaient à poils courts et sont les descendants des chats que les Romains ont répandus dans toute l’Europe. Le premier chat à poils longs a été le chat Angora, originaire de Turquie. Le suivant était le très célèbre Persan, originaire d’Asie Mineure. De l’Extrême-Orient sont venus les Siamois, tandis que de Russie, se sont répandus le bleu russe et l’Ethiopie l’Abyssinien.

Les caractéristiques du chat, dans le fond, ne vont pas varier d’une race à l’autre, mais oui on peut trouver certaines caractéristiques plus typiques des uns ou des autres. Il est pratique de s’informer avant d’adopter. Selon la Fédération internationale des chats, les races de chats sont regroupées en quatre catégories, qui sont les suivantes

  • Catégorie I : Persans et exotiques comme le ragdoll.
  • Catégorie II : Poils mi-longs tels que ceux de la forêt norvégienne, de la Sibérie ou de l’Angora.
  • Catégorie III : Poils courts comme le bengali, le chartreux, l’européen ou le mannois.
  • Catégorie IV : Siamois et Orientaux comme l’Abyssin, le Sphinx, le Devon Rex, le Bleu Russe ou le Balinais.

L’espérance de vie des chats

Si nous décidons d’en adopter un et que nous nous demandons combien de temps vit un chat, bien qu’il y ait des variations en fonction de la qualité de vie reçue, nous pouvons déterminer entre 12 à 15 ans. Bien sûr, il y a aussi des chats qui dépassent ce chiffre et vivent jusqu’à 20 ans. Tout dépendra de la qualité de vie que l’on a eue et des soins reçus.

Les races de chats affectueux

Les chats ont la réputation de ne pas avoir d’affection ou d’être plus distants que les chiens. Que vous cherchiez un chat à poser sur vos genoux pendant que vous regardez la télévision ou un chat à câliner après une partie de chasse animée, il y a un chat affectueux qui vous attend. La race n’est certainement pas le seul facteur, mais elle peut jouer un rôle dans le tempérament naturel d’un chat.

  • L’Abyssin

Considéré comme l’une des plus anciennes races de chats existantes, les Abyssins sont intelligents, curieux et athlétiques. Mais surtout, ils sont très sociables et orientés vers les gens. Les « Abyssins » ne sont pas nécessairement des chats de compagnie, mais ils aiment jouer et traîner avec les humains.

  • Le Birman

Les Birmans sont l’une des races de chats les plus affectueuses qui soient. En fait, ils ne limitent pas leur amour aux humains. Les chats birmans s’entendent bien avec les autres animaux de la maison et sont connus pour se blottir contre les chiens.

  • Le Maine Coon

Vous cherchez une « grosse peluche » à câliner par une froide nuit d’hiver ? Le Maine Coon est le chat idéal. Célèbre de par sa taille imposante, ce chat est reconnu pour son calme, son affection et attention…il est bavard.

  • Le Persan

Les chats persans sont détendus et agréables à vivre. Leur long pelage et leurs jolis plis faciaux nécessitent un toilettage régulier, mais sur le plan émotionnel, ils nécessitent peu d’entretien.

  • Le Ragdoll

Grand aux yeux bleus, beau : Les chats de gouttière ont tout pour eux. C’est certainement l’une des races de chats les plus affectueuses qui existent.

  • Le Tonkinois

Croisement entre Birmans et Siamois, le Tonkinois était fait pour l’affection ! Ils sont extravertis et enjoués, et aiment s’asseoir sur les genoux (ou même sur les épaules).

Il n’est pas nécessaire d’adopter un chat de race comme précédemment citées pour avoir sa dose de câlins car les chats européens par exemple sont très affectueux. Encore une fois, cela ne dépend pas uniquement de la race mais du caractère du chat.

Comment nettoyer les dents de mon chat

Les chats qui ne suivent pas une hygiène buccale correcte, comme les humains, peuvent accumuler du tartre sur leurs dents. Le tartre forme une couche jaunâtre ou noirâtre dans la bouche du chat ; il dégage également une odeur désagréable, qui peut provoquer des problèmes de mauvaise haleine. Les problèmes dentaires ne sont pas rares chez les chats. Sept chats sur dix développent une sorte de maladie buccale lorsqu’ils atteignent l’âge de trois ans.

Contrairement aux humains qui peuvent se laver les dents, les chats auront besoin de l’aide des humains pour nettoyer leur bouche délicate. Ces soins importants ne sont cependant pas courants : deux propriétaires de chats sur trois ne prennent pas soin des dents de leur chat.

Négliger l’hygiène dentaire d’un chat peut avoir des conséquences dangereuses. Le tartre est l’un des premiers signes de problèmes buccaux chez le félin, mais ce n’est pas le seul. Cette accumulation de sels (calcium et phosphore) à la surface des dents du chat concentre rapidement les débris alimentaires et la salive, des substances qui seront utilisées par les bactéries malignes pour se développer dans la bouche de l’animal. Le manque d’hygiène bucco-dentaire chez les chats peut conduire à des conditions plus dangereuses lorsqu’elles sont aggravées, notamment l’inflammation des gencives du chat (gingivite), la mauvaise haleine du chat et même le diabète.

Les aliments pour soigner la bouche d’un chat

Le régime alimentaire est la première étape pour prendre soin des dents de votre chat. Les chats ont besoin de mâcher des croquettes de qualité pour prendre soin de leur bouche. Un chat doit mâcher les croquettes de bonne qualité pour prendre soin de ses dents. Les bouchées brisent la nourriture, et ce geste implique une friction avec les dents qui l’aide à se nettoyer la bouche. Mais que se passe-t-il lorsqu’un chat ne mâche pas correctement sa nourriture ?

Les marques d’aliments pour chats de haute qualité commercialisent souvent cette catégorie d’aliments sous le nom d’hygiène bucco-dentaire ou sous un label similaire. De cette façon, le contact de la croquette avec les dents élimine une partie du tartre que les chats accumulent au fil du temps.

Il existe également des friandises pour chats, conçues pour que l’animal puisse mordre tout en prenant soin de sa bouche. Ce simple geste lui permet de garder ses dents en bonne santé.

Comment brosser les dents de votre chat ?

L’alimentation destinée à prendre soin des dents des félins doit s’accompagner d’une hygiène buccale appropriée. Bien que de nombreux chats ne tolèrent pas un nettoyage facile de leur bouche, l’amour, la patience et un démarrage lent sont des lignes directrices pour y parvenir.

Il existe des produits spécifiques pour nettoyer la bouche des chats, souvent sous forme de spray. Le problème est que de nombreux chats sont effrayés par le bruit du spray, surtout lorsque leurs propriétaires ont déjà utilisé un appareil similaire pour leur montrer qu’un comportement n’est pas approprié.

Un produit qui aide également à nettoyer les dents du chat est un antiseptique liquide à très petites doses, pour empêcher le chat de s’intoxiquer. Comment est-il appliqué ? Un tampon de gaze peut être légèrement mouillé et utilisé pour nettoyer les dents du chat. Une précaution : les dentifrices humains ne doivent pas être utilisés sur les félins, car ils sont dangereux pour eux.

Les brosses spécifiques pour les chats (il y a celles qui permettent de les insérer dans les doigts), ainsi que celles pensées pour les bébés humains – avec des dents souples et courtes – sont des ustensiles qui aident à effectuer le nettoyage des dents dont le chat a besoin pour rester en bonne santé. La périodicité de l’hygiène buccale des félins est de deux fois par semaine. Bon nettoyage de dents !

N’hésitez pas à visiter notre blog en cliquant ici.

Combien d’heures un chat doit-il dormir

Le chat est un animal qui se caractérise par le fait qu’il dort de nombreuses heures. Plus le chat est âgé, plus il a sommeil et, selon la période de l’année, il choisira les endroits les plus chauds de la maison comme le radiateur, le lit ou les endroits plus frais pour se reposer

Combien d’heures par jour dors un chat ?

Il est courant de penser que les chats sont des animaux nocturnes et qu’ils dorment pendant la journée, c’est-à-dire lorsque nous sommes éveillés, et qu’ils restent éveillés toute la nuit pendant que nous dormons. Cependant, cette croyance n’est pas entièrement vraie, car les chats dorment jour et nuit et sont éveillés aux deux moments de la journée. Les chats dorment davantage lorsqu’ils sont petits, tout comme les bébés, car ils ont besoin de se détendre plus souvent, et en vieillissant, ils dorment moins d’heures. Cependant, un chat dort généralement les trois quarts de la journée, il est donc parfaitement normal de le voir blotti et les yeux fermés pendant 15 à 18 heures.

Ce sommeil n’est pas fréquent, mais les chats font de petites siestes tout au long de la journée et changent de position en fonction du confort et de l’endroit où ils se trouvent. Comme ils dorment de nombreuses heures dans la journée en faisant de courtes siestes, il est normal qu’ils fassent de même la nuit. Quand il fait jour, vous n’êtes pas si surpris que le chat court de long en large ou qu’il ait faim et soif. Cependant, vous serez dérangé la nuit car les bruits que fait votre chat la nuit en jouant vous paraitront plus forts.

Le chat est donc un animal de compagnie qui dort pendant de nombreuses heures. Il est normal d’être inquiet lorsque votre chat arrive à la maison, surtout s’il est petit, qu’il dort beaucoup et que vous vous demandez si tout va bien pour sa santé. Si vous avez des doutes sur le nombre d’heures de sommeil de votre chat et qui vous parait excessif, il est préférable de consulter votre vétérinaire qui pourra vous conseiller sur les habitudes de sommeil normales.

Les chats sont indépendants et nocturnes

Vous devez garder à l’esprit que les chats ne sont pas des animaux de compagnie comme les chiens qui viennent en courant pour nous saluer lorsque nous rentrons à la maison, et qu’ils ne restent pas constamment à nos côtés pour recevoir des soins et de l’attention de notre part.

Les chats sont des animaux beaucoup plus indépendants, qui n’auront pas besoin qu’on les touche ou qu’on leur tienne compagnie en permanence. Toutefois, ce n’est pas parce qu’ils sont indépendants qu’ils ne veulent pas passer de longues périodes à dormir sur nos genoux. Il ne faut pas non plus oublier que les chats ont des quotidiens, tout comme nous, des « rituels » et routines qu’il ne faut pas perturber. Leur long sommeil en journée proviens aussi du fait qu’ils ont par instinct l’habitude de chasse de nuit, ou tôt le matin. Le chat chasse, mange…et dors.

Conclusion

En résumé, les chats sont des animaux qui dorment énormément et cela ne les empêche pas d’avoir des crises de folie et de les voir bondir ou surgir de nulle part pendant leurs périodes de jeux. Le chat reste néanmoins un animal très demandeur de câlins et de caresses qui aimera ronronner à vos cotés. Attention toutefois, le caractère du chat joue énormément et sa race peut aussi expliquer son besoin d’affection plus important qu’un autre chat de race différente.

Comment les chats montrent-ils leur amour ?

Il existe une idée fausse selon laquelle les chats ne montrent pas d’amour à leurs propriétaires, alors que les chiens sont très affectueux et démontrent cet amour de différentes manières. Mais les chats montrent également de l’amour et de l’affection à leurs humains…de façon différente.

Les chats sont des animaux très subtils. Mais cela ne signifie pas nécessairement qu’ils n’aiment pas leurs propriétaires ou qu’ils ne le montrent jamais. Il existe de nombreuses façons différentes de montrer à quel point ils aiment leurs maîtres.

Quelles sont donc les différentes façons dont les chats montrent leur affection ?

  • En ronronnant. C’est l’une des façons les plus évidentes et les plus courantes pour votre chat d’exprimer son amour et son affection. Les chats ont ce petit moteur à l’intérieur de leur gorge, qui se met à vibrer lorsqu’ils se sentent détendus ou lorsqu’ils apprécient quelque chose – par exemple, lorsque vous les caressez, surtout dans les zones qu’ils aiment (derrière l’oreille, sous ce menton). Il convient également de noter que le ronronnement peut aussi signifier que votre chat souffre. Il est important de reconnaître la différence, même si cela doit être évident lorsque votre chat ronronne parce que vous le caressez. Si vous sentez que votre chat souffre et qu’il ronronne, vous devrez alors aller chez le vétérinaire.
  • Si votre chat se frotte à vous ou qu’il vous lèche. Le toilettage des chats n’est pas seulement réservé à eux-mêmes ou aux autres chats avec lesquels ils se sentent à l’aise. Votre chat vous lèchera pour vous montrer son affection en mêlant son odeur à la vôtre. Ce comportement les aide à se sentir détendus, à montrer qu’ils ont confiance en eux et à créer une odeur communautaire qu’il est important de reconnaître dans leur famille et chez les humains.
  • Si votre chat cligne lentement des yeux vers vous. Avez-vous déjà remarqué que votre chat est assis là, et qu’il cligne lentement des yeux ? C’est un bon indicateur que votre chat vous fait confiance et apprécie votre compagnie. C’est ce qu’on appelle des baisers de chat et cela peut aussi être réciproque. La prochaine fois que votre chat clignotera lentement, faites de même pour montrer que vous lui faites confiance, et embrassez-le aussi.
  • Il vous montre son ventre. Lorsque les enfants se jettent à terre et se roulent devant vous, cela peut être une crise de colère. Mais quand votre chat fait cela, il vous montre simplement qu’il est heureux de vous voir. Sans être un signe de soumission c’est en réalité un signe de confiance, parce qu’ils se sentent en sécurité et à l’aise autour de vous, ce geste peut être le plus chaleureux compliment qu’un chat puisse faire à son maître.
  • Il frotte sa tête contre la votre. Votre chat a-t-il déjà fait cela ? C’est une façon pour lui de vous montrer l’affection et la confiance qu’il a pour vous. Il vous marque également comme son territoire, ce qui signifie que vous lui appartenez. L’odeur produite par les glandes situées sur la tête de votre chat est transférée sur vous.
  • Il vous suit partout. Votre chat vous montrera qu’il vous aime en vous suivant dans le moindre de vos déplacements. Par exemple, il peut dormir à côté de vous ou poser ses pattes sur vous.

Comment montrer à votre chat que vous l’aimez

Passez du temps avec lui. Pour montrer à votre chat combien vous l’aimez, passez du temps de qualité avec lui en partageant ses moments de jeux ou en faisant de longues séances de brossages et de caresses. Ce temps de qualité passé ensemble ne fera que renforcer le lien entre vous deux. De plus, jouer avec votre chat le rendra heureux et en bonne santé.

Pour consulter nos autres articles, cliquez ici.